Image à propos
PRÉSENTATION DE L'IGSF

International Group For Sustainable Finance, est une organisation de dimension mondiale, de normalisation financière et extra financière, basée à Luxembourg, Le Luxembourg.

L’IGSF est une ONG à but non lucratif, dont les activités ont pour objectif de canaliser et d’organiser les efforts internationaux en matière de normalisation financière et extra-financière. A travers une démarche structurante aux côtés d’experts internationaux, l’IGSF agit en tant qu’organisation indépendante de normalisation et de diffusion de normes financières. Forte de ses ramifications, l’IGSF collecte et centralise les données et les réglementations internationales en termes de conformité financière et extra-financière, pour une meilleure exploitation opérationnelle des données, de leur traitement et de leur uniformisation.

L’IGSF en tant qu'entité de normalisation, œuvre principalement sur deux volets : d’une part l’organisation technique des normes en matière de gouvernance financière et extra-financière et d’autre part, la diffusion des normes et des bonnes pratiques en général. Les thématiques couvertes au sein de l’IGSF traitent notamment des enjeux en matière de gouvernance financière, de lutte contre la criminalité financière ou encore de responsabilité sociétale des entreprises ou organisations de tout type.

L’IGSF est positionnée sur les nomenclatures de normes certifiables et non-certifiables ; notamment : ISO, MSI, AML, ESG, IFRS.

CONTEXTE

La mutation permanente des systèmes économiques et financiers a connu une grande intensification ces dernières années au regard des crises successives ayant fait évoluer le paysage mondial, ses codes et ses pratiques. Ces crises sont marquées par leur intensité et leur régularité.

La mondialisation contribue de manière significative à cet égard à tous les niveaux et touche toutes les activités, tous secteurs confondus. Ce phénomène de mondialisation, constitue une force au regard de ses apports pour la société ; mais peut devenir une faiblesse du fait de l'interconnectivité des acteurs à l’échelle mondiale. Parallèlement, le mécanisme de globalisation s’accompagne par construction d’une augmentation des acteurs économiques et financiers, dont le nombre en croissance continue à travers le monde, incite à la structuration.

Image Problématique
PROBLÉMATIQUE
La démultiplication du nombre d’opérateurs, pousse les marchés à s’organiser pour les différencier les uns des autres ; et l’interconnectivité pousse les régulateurs à s’organiser pour limiter les dérives et les abus, en vue d’éviter par propagation et par effet de contagion, tout risque systémique.
Image Solution
SOLUTION

La mise en place de repères et d’indices de différenciation des opérateurs, ainsi que des règles de contrôle pour une meilleure supervision et régulation de ces derniers, conduit de façon directe à une meilleure maîtrise des risques dans l’identification des acteurs de confiance. L’International Organization for Standardization (ISO) a pris la tête de ce changement, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale (1947) et d’autres organisations internationales sont venues en appui, participant à cet effort collectif.

L’IGSF fait partie de ces organisations, avec pour vocation première la structuration et la diffusion des bonnes pratiques financières et extra-financières, contribuant à la mise à disposition des marchés, d’indicateurs fiables et indépendants. La conformité à ces indicateurs, permet donc de répondre à la double problématique, de la différenciation et du contrôle.

L’IGSF porte également la mission de rapprocher et de consolider les relations entre les parties prenantes d’un écosystème, en apportant des réponses claires et concrètes aux préoccupations majeures des acteurs économiques, sur leur capacité à :

  • Etayer un choix de collaboration
  • Structurer un système de management

ORGANIGRAMME
Image Véronique De La Bachelerie
VÉRONIQUE DE LA BACHELERIE
Présidente de l’IGSF
A occupé pendant plus de 30 ans des postes à hautes responsabilités au sein du Groupe Société Générale, notamment en tant que CEO de la Société Générale Luxembourg, CEO de la Société Générale Consulting, Directrice financière des activités de banque de détail ainsi que Directrice Comptable du Groupe. En qualité de dirigeante de la Société Générale Consulting, Madame De La Bachelerie a mis en œuvre des programmes de transformation du Groupe Société Générale, y compris l’adoption d’une approche groupe « ESG by Default ». Madame De La Bachelerie a également été membre de Conseils d’Administration d’organisations de premier rang, dont la Bourse de Luxembourg. Sur le plan de la standardisation, Véronique De La Bachelerie a été représentante de la France auprès de la Fédération bancaire de l’Union Européenne dans le cadre des groupes de travail dédiés à la normalisation IFRS. Activement impliquée sur des sujets d’intérêt général, elle a participé à de nombreux groupes de travail constitués par le gouvernement luxembourgeois en faveur de la transformation de la société vers une économie durable. Madame De La Bachelerie s’est également investie dans la création et le développement de la Luxembourg House of Fintech aux côtés du Ministère des Finances. Fort de son engagement en matière d’inclusion et de diversité, elle a reçu la haute décoration honorifique française de Chevalière de la Légion d’honneur.
RAMA CONT
Président, Comité interne de gouvernance financière
Est responsable de la Chaire Mathématique Financière de l’université d’Oxford. Rama Cont est également Directeur de Recherche au sein du CNRS France (Centre National de la Recherche Scientifique), Directeur du Programme « Systemic Resilience » au sein de la Oxford Martin School et Directeur de l’EPSRC (Engineering & Physical Sciences Research Council) au Royaume-Uni. Par le passé, il a été également responsable de la chaire mathématique financière au sein de l’Imperial College de Londres et enseignant de référence au sein d’autres institutions académiques de premier rang comme la Columbia University ou l’Ecole Polytechnique en France. Dr Rama Cont est renommé pour ses avancées dans les domaines de la théorie des probabilités, de l'analyse stochastique et de la modélisation en mathématique financière ; il s’est distingué notamment par la création de modèles mathématiques, reconnus de ses pairs, pour évaluer les risques systémiques. Depuis plus de vingt ans, le Professeur Rama Cont conseil des Banques centrales et autres Organismes de réglementation internationaux, tels que la Banque Centrale Européenne (BCE), le Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque des Règlements Internationaux (BRI) sur les tests de résistance bancaire et de modélisation du risque systémique. Ses travaux sur les modèles de réseau, la stabilité financière et les chambres de compensation ont influé les orientations des Banques centrales et des régulateurs. Dr Rama Cont est auteur de nombreux ouvrages et publications spécialisées. Ses travaux ont été honorés par plusieurs distinctions internationales, dont le Prix Louis-Bachelier de l'Académie des sciences en 2010, le Prix d'excellence en recherche interdisciplinaire APEX de la Royal Society en 2017 et il a également été élu « Fellow of the Society for Industrial And Applied Mathematics » (SIAM) en 2017.
Image Rama Cont
 Image Isabelle Schoonwater
ISABELLE SCHOONWATER
Présidente, Comité interne anti-blanchiment d'argent
Est magistrat de l’ordre judiciaire, de l’Ecole Nationale de la Magistrature française. Madame Schoonwater a été juge d’instruction au Pôle financier, puis Conseiller à la Cour d’appel de Paris, dans les chambres dédiées à la lutte contre le crime organisé et le terrorisme. Isabelle Schoonwater a été détachée au Ministère des Finances au sein de la direction de la Cellule de Renseignement Financier française (TRACFIN), où, seul magistrat, elle a été en charge du département international, puis a été recrutée par la Banque Mondiale au sein de l’unité dédiée à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme à Washington (Senior Financial Sector Specialist). Madame Schoonwater a réintégré la magistrature française en 2008, à la Cour d’appel de Paris et est, depuis 2017, magistrat hors hiérarchie, présidente de la chambre dite JIRS (juridiction interrégionale spécialisée) à la Cour d’appel de Douai, spécialisée dans le traitement de la criminalité organisée complexe, notamment financière, pour la région Nord. Parallèlement à ses activités au sein de TRACFIN, Madame Schoonwater est intervenue pour des missions régulières pour la Banque Mondiale, le FMI (Fond Monétaire International), l’ONUDC (Office des Nations Unies contre les Drogues et le Crime) ou les organisations régionales du GAFI (Groupe d’Action Financière) pour gérer des programmes d’assistance technique concernant les dispositifs AML/CFT. Elle a également participé à de très nombreuses évaluations Pays pour le GAFI et a été présidente du groupe typologie du GAFI à sa création. Fort de son engagement, Isabelle Schoonwater a reçu les hautes décorations honorifiques françaises de Chevalière de l’Ordre National du Mérite et Chevalière de la Légion d’Honneur.
CHRISTIAN LEVESQUE
Président, Comité interne de gouvernance extra-financière
Est Président et chef de la délégation ISO du Canada et co-auteur des normes ISO 37000 (Systèmes de management anti-corruption) et ISO 37001 (Gouvernance des organisations). Christian Levesque a, par le passé, été Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Québec et député, en charge des portefeuilles du Trésor, des Finances publiques et du Développement économique. En 2009, il devient Président de l’ADQ puis en 2012, il fonde son cabinet de relations gouvernementales et d’affaires publiques et gouvernance. Monsieur Levesque agit en tant que Leader Forensic Afrique francophone chez Deloitte et expert international de référence sur les normes ISO 37000 et ISO 37001. M. Levesque est régulièrement sollicité pour intervenir au titre de conférencier sur la scène internationale. Il est également président du Cercle des anciens parlementaires de l’Assemblée nationale du Québec.
Image Christian Levesque
Image Laurent Hugelin
LAURENT HUGELIN
Président, Comité interne anti-corruption
Est avocat spécialisé en Droit financier, litiges et négociations, membre du Barreau de Paris, Docteur en droit européen et international, et Enseignant à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Maître Hugelin est compétent en contentieux et litiges pénaux et son expertise s’articule sur les entreprises, groupements d’entreprises et holdings. Laurent Hugelin a été Président de la Jeune chambre économique de Paris et membre du bureau de l’association Intuition Créative. Ces vingt dernières années, Maître Hugelin s’est activement impliqué dans la sensibilisation et la diffusion des bonnes pratiques en matière de gouvernance. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et publications spécialisées et à l’origine de nombreux travaux de recherche.
VISION 2030
Véronique de la bachelerie
Présidente de l'IGSF

Dans un monde complexe, en constante évolution et où les épreuves sont permanentes, l’IGSF prône la conformité aux normes internationales de bonne gouvernance pour s’adapter aux changements et relever les défis de demain.

Ainsi, à travers ses activités, l’IGSF vise plusieurs axes stratégiques :

  • Promouvoir une culture d’éthique, de rigueur et de transparence,
  • Faciliter l'interopérabilité des acteurs économiques, au travers des méthodologies spécifiques,
  • Contribuer de manière directe à la recherche et au développement de nouveaux outils d’aide à la décision, pour répondre aux enjeux actuels et futurs en matière de conformité financière et extra-financière.
Image Veronique-De-La-Bachelerie